Trouver le financement d'amorcage

Les jeunes entrepreneurs éprouvent de réelles difficultés à trouver des financements conventionnels pour leur phase d'amorçage. L'amorçage est l'étape du projet d'entreprise qui se situe entre la conception des produits et leur mise à la disposition des clients. Pour arrivée à son terme, un important investissement humain, mais également financier, est nécessaire.

Heureusement que des alternatives au financement bancaire classique, existent pour soutenir financièrement les entrepreneurs à réussir cette étape cruciale. Elles vont de fonds personnels ou de proches à des fonds de capital-risque, en passant par les financements participatifs, les incubateurs et les fonds d'amorçage.

Les fonds propres et le financement participatif

Les ressources propres des entrepreneurs constituent la source de financement toute évidente d’un amorçage. Ils peuvent être éventuellement complétés par des fonds en provenance de proches (love money) ou de l’argent issu des financements participatifs comme le crowfunding. Malheureusement, il est extrêmement rare que les ressources collectées de ces sources soient suffisantes pour soutenir cette étape complexe qu’est l’amorçage. En outre, ce ne sont pas des fonds que l’on peut collecter facilement. Et d’un point de vue fiscal, ces solutions sont moins avantageuses car elles ne donnent pas droit à des déductions fiscales, que ce soit pour la disposition du capital ou les éventuels remboursements.

Les incubateurs

Les incubateurs sont des structures qui proposent des services d'hébergement et d'accompagnement des jeunes entreprises innovantes afin de permettre le succès et la croissance d projet qu'elles portent. Les incubateurs peuvent contribuer au financement de la phase d'amorçage d'une jeune entreprise, en l'aidant sur les plans techniques et relationnels dans sa démarche de levée de fonds, en lui donnant un accès privilégié à des investisseurs ou en finançant des prestations extérieures d'études et de conseil. C'est une source de financement indirecte ou complémentaire aux autres alternatives de financement. On distingue les incubateurs "Allègre" qui sont rattachés au ministère de l'enseignement, les centres européens d'entreprises et d'innovation et les incubateurs des grandes écoles.

Les fonds d’amorçage

Le rôle des fonds d’amorçage est de financer les jeunes entreprises innovantes dans le cadre de leur démarrage. En France, le système des fonds d’amorçage est à deux niveaux. On a le fonds national d’amorçage et les fonds d’amorçage régionaux. Le principe est que le fonds national n’investit pas dans directement dans les entreprises, mais plutôt dans les fonds régionaux. Les projets d’entreprise qui bénéficient des concours des fonds d’amorçage sont ceux qui sont dans les secteurs technologiques prioritaires de l’état.

Les fonds de capital risque et les business Angels

Les fonds de capital risque sont des structures privées de financement dont l’objet principal est d’investir dans des projets porteurs et très novateurs, qui comportent de grands risques tout en autorisant de très larges possibilités de rentabilité future. Sinon, vous avez la possibilité de contracter un crédit afin de démarrer votre activité comme ceux que l'on peut trouver sur le site de Banque Accord.

 

Pour poursuivre la lecture